Grille AGGIR, degré de dépendance (GIR) et APA

AGGIR signifie Autonomie-Gérontologie-Groupes Iso-Ressources. Depuis une trentaine d’années, la grille AGGIR est utilisée pour évaluer votre niveau de dépendance (GIR). C’est l’outil de mesure commun à tous les acteurs publics ou privés qui prennent en charge des personnes âgées en perte d’autonomie ou dépendantes : hôpitaux, EHPAD, caisses d’assurance maladie, départements, etc. Il permet de déterminer le niveau d’aide dont vous avez besoin pour accomplir les actes et gestes de la vie quotidienne.

Alors comment est évaluée la dépendance ? Quels sont ces Groupes Iso-Ressources (GIR) ? Qu’est-ce que l’Allocation Personnalisée pour l’Autonomie et qui peut en bénéficier ? On répond à toutes vos questions.

Comment évaluer le niveau de dépendance (GIR) ?

La grille AGGIR est devenue l’instrument d’évaluation utilisé par tous les professionnels du médico-social qui ont en charge des personnes âgées. Ils utilisent des critères bien précis pour mesurer le degré de perte d’autonomie.

consultation senior

Les critères d’évaluation de la grille AGGIR

Il existe 17 variables (ou critères) qui permettent de mesurer la perte d’autonomie et d’élaborer un plan d’aide. La grille est complétée par un professionnel habilité selon un mode opératoire bien précis. Chaque variable est notée comme suit :

  • A = la personne âgée exécute seule, bien et couramment les actes de la vie quotidienne,
  • B = la personne âgée exécute partiellement ou difficilement les actes de la vie quotidienne,
  • C = la personne âgée n’exécute pas seule les actes de la vie quotidienne.

Les variables discriminantes

Elles servent au calcul du GIR et correspondent aux activités physiques et mentales que vous pouvez exercer :

  • communiquer de manière cohérente,
  • s’orienter et se repérer,
  • prendre soin de son hygiène, se laver,
  • s’habiller et se déshabiller,
  • se nourrir,
  • transferts d’une assise à l’autre dans le logement,
  • se déplacer à l’intérieur du logement,
  • se déplacer à l’extérieur du logement,
  • appeler de l’aide extérieure en cas de besoin.

Les variables illustratives

On parle de variables dites « illustratives » car elles ne servent pas à calculer le GIR. Elles sont utilisées pour déterminer le plan d’aide dont vous pouvez bénéficier, le cas échéant :

  • gérer l’administratif et les dépenses,
  • préparer les repas,
  • faire le ménage,
  • se déplacer (voiture, vélo, transports en commun, etc.),
  • gérer ses achats,
  • respecter et suivre son traitement,
  • pratiquer des activités.

À quoi correspondent les degrés de dépendance GIR ?

Les Groupes Iso-Ressources permettent de classer les personnes en fonction de leur état de santé et de leurs capacités à exécuter seules les gestes et les activités de la vie quotidienne. Il existe 6 GIR qui correspondent chacun à un degré de dépendance ou de perte d’autonomie.

Les différents GIR

Les professionnels habilités utilisent un logiciel, qui grâce aux réponses formulées dans le questionnaire de la grille AGGIR, calculent votre niveau de dépendance et vous classent dans l’un des GIR suivant :

GIRDegrés de dépendance
GIR 1Personne âgée alitée, en fauteuil, ou en fin de vie dont les fonctions mentales sont gravement altérées et qui nécessite une présence indispensable et continue d’intervenants.
GIR 2Personne âgée alitée ou en fauteuil, dont les fonctions mentales ne sont pas totalement altérées et dont l’état exige une prise en charge pour la plupart des activités de la vie courante.

Ou personne âgée dont les fonctions mentales sont altérées, mais qui est capable de se déplacer et qui nécessite une surveillance permanente.
GIR 3Personne âgée ayant conservé son autonomie mentale, partiellement son autonomie locomotrice, mais qui a besoin quotidiennement et plusieurs fois par jour d’une aide pour les soins corporels.
GIR 4Personne âgée n’assumant pas seule ses transferts mais qui, une fois levée, peut se déplacer à l’intérieur de son logement, et qui a besoin d’aides pour la toilette et l’habillage.

Ou personne âgée n’ayant pas de problèmes locomoteurs mais qui doit être aidée pour les soins corporels et les repas.
GIR 5Personne âgée ayant seulement besoin d’une aide ponctuelle pour la toilette, la préparation des repas et le ménage.
GIR 6Personne âgée encore autonome pour les actes essentiels de la vie courante.
Source : Service-Public.fr

Qui évalue le degré d’autonomie ?

L’évaluation peut-être faite à domicile par l’équipe médico-sociale du conseil départemental lorsqu’il s’agit de déterminer un plan d’aides (techniques et financières). Ces professionnels visitent votre logement et analysent si vous êtes apte à effectuer les actes de la vie courante et s’il existe des risques de chute.

Ils peuvent faire appel à un ergothérapeute pour la préconisation d’aides techniques ou l’adaptation du logement.

L’évaluation peut être également réalisée en EHPAD par un médecin coordinateur.

Calcul du GIR

Vous pouvez calculer le GIR grâce à un outil en ligne simple et rapide : cliquez ici. Cette première simulation devra être confirmée par un professionnel habilité.

Changer de GIR, c’est possible. Si votre état de santé ou votre degré d’autonomie a changé. Il suffit d’en demander la révision auprès des référents du conseil départemental.

L’Allocation Personnalisée d’Autonomie

Si vous êtes classé dans les GIR 1 à 4, vous pourrez prétendre à l’Allocation Personnalisée d’Autonomie.

personne en fauteuil roulant

Qu’est-ce que l’APA ?

L’Allocation Personnalisée d’Autonomie, versée par le département, finance en totalité ou en partie les dépenses qui vous permettent de rester à votre domicile ou en établissement médico-social. Votre demande peut être effectuée en ligne ou sur dossier papier.

Vous avez 60 ans ou plus et vous résidez en France ? Vous avez été classé GIR 1, 2, 3 ou 4 ? En fonction de votre degré de dépendance et de vos ressources, vous pouvez toucher jusqu’à 1807,89€ par mois. Au-delà d’un certain revenu, un reste à charge peut vous être demandé.

Vous résidez à votre domicile, chez un proche ou dans une résidence autonomie ? Alors, vous devez faire une demande d’APA à domicile.

Vous résidez en EHPAD ? Votre établissement héberge au moins 25 personnes ? Alors, vous devez faire une demande d’APA en établissement. L’aide sera, ainsi, calculée en fonction de l’établissement qui vous accueille et de vos ressources. Si votre établissement héberge moins de 25 personnes, vous pouvez faire une demande d’APA à domicile.

Attention l’APA n’est pas cumulable avec les aides suivantes : allocation simple d’aide sociale, aides des caisses de retraite, l’aide financière pour rémunérer une aide à domicile, la PCH (Prestation de Compensation de Handicap), la ACTP (Allocation Compensatrice pour Tierce Personne) et la PCRTP (Prestation Complémentaire pour Recours à Tierce Personne).

Nous vous recommandons de faire des simulations pour bénéficier de l’aide qui vous sera la plus favorable.

L’APA est exonérée d’impôt. Si vous payez un reste à charge, vous pourrez bénéficier du crédit d’impôt sur ce montant.

N’hésitez pas à consulter le site du service public pour connaître le montant auquel vous avez droit, selon votre situation. En effet, l’APA peut différer selon votre lieu de résidence et si vous vivez à domicile ou en EHPAD.

À quoi sert l’APA ?

L’APA permet principalement de financer :

  • l’emploi d’aide à domicile : toilette, portage de repas, ménage,
  • des aides techniques pour aménager le logement : barre de maintien, siège de douche, téléassistance, etc.
  • l’achat de fournitures d’hygiène,
  • le transport.

Si vous êtes en EHPAD, l’Allocation Personnalisée pour l’Autonomie est directement versée à l’établissement. Elle permet de financer, en totalité ou en partie, l’aide liée à votre dépendance.

N’hésitez pas à prendre RDV auprès de votre CCAS, de votre Espace Autonomie ou de votre Centre Local d’Information et de Coordination (CLIC). Des conseillers experts et bienveillants pourront vous accompagner et vous aider dans vos démarches.

Vous pouvez également faire appel à un care manager. Ces professionnels vous conseillent et vous accompagnent dans toutes vos démarches pour vous permettre de rester à domicile le plus longtemps possible.

Inscription à la newsletter

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à notre newsletter